COMMENTAIRES...

Maurice VILLARD
Les Massacres du 8 mai 1945. Sétif-Guelma, le Constantinois. Début de 17 années de guerre en Algérie. (Amicale des Hauts Plateaux de Sétif)

COMMENTAIRES....

Le 8 mai 1945, le Cheik des Oulémas Chekib Arslam déclare la guerre à la France. Il proclame le djihad, demande à tous les Arabo-Islamiques de détruire les biens des Européens, de les exterminer, de les chasser hors des rives Sud de la Méditerranée, afin de constituer une république Arabe islamique.
Aussitôt toute la province de Constantine entre en dissidence. Des dizaines de milliers d'indigènes fanatisés l'appel du djihad encerclent les villes, les villages, les fermes isolées, massacrent les Européens.
Des actes ignobles, d'une violence et d'une sauvagerie inexprimable, sont commis. C'est la chasse aux roumis désarmés. Les massacres, les viols, les incendies, les destructions, les pillages, toute la région est à feu et à sang. Les musulmans fidèles à la France paient un lourd tribu, plus de huit cents d'entre eux sont assassinés.
C'est la guerre d'Algérie qui va durer 17 années se terminant par la victoire totale des Islamiques chassant les chrétiens de toute l'Afrique du Nord.
Maurice VILLARD, l'auteur de cet ouvrage, originaire des "Hautes Plaines" de la région de Sétif, descendant des pionniers rénovateurs de la prospérité de ces lieux, pratiquant la langue des habitants a été le témoin oculaire de la journée du 8 mai 1945 à Sétif.
Il retrace par des faits précis et réels, étayés de plus de 120 témoignages irréfutables de familles du Constantinois ayant vécu ces journées dramatiques, le déroulement de cette semaine sanglante.
Il démontre la préméditation, la préparation et l'organisation des indépendantistes dont le but est le déclenchement d'une guerre visant à l'élimination totale de la France et des chrétiens de l'Afrique du Nord.
Il commente le rétablissement de l'ordre grâce à l'action du Général Duval qui, avec des moyens très réduits sauve une situation désespérée évitant l'embrasement général de toute l'Algérie et rétablissant provisoirement la Paix et la sécurité.
Il présente tous les acteurs participants à ce drame, les chiffres des victimes, tous les différents lieux où se sont déroulées les attaques et les destructions.
Il donne les rapports des différentes commissions d'investigations dépêchées sur les lieux afin d'enquêter sur les circonstances et le chiffre des victimes.
Il donne la description intégrale, choquante, des actes abominables commis par les insurgés musulmans afin de mettre un terme à la scandaleuse désinformation qui tend à vouloir faire passer ces odieux assassins pour des victimes.
L'ouvrage est illustré de plus de 90 photos.
Cet ouvrage est la réédition de la Vérité sur l'Insurrection du 8 mai 1945 dans le Constantinois complétée par de nouveaux témoignages, documents et photos.
Illustration de la page de couverture : Ville de Sétif Eglise Sainte-Monique - Le Monument aux morts.

*COMMENTAIRES*