LEAD Technologies Inc. V1.01

 

COMPTE RENDU DE LA MISSION A ORAN

   DU 08 AU 11 MAI 2009

 

 

1-    VENDREDI 08 MAI 2009 A 17HOO

 

Nous nous sommes rendus au Sanctuaire de Santa Cruz à Oran où nous avons pu constater la dégradation des locaux, le manque d'entretien des dépendances, et, surtout l'état de la grande statue en métal de Notre Dame de Santa Cruz qui domine le sanctuaire et qui est rongée par l'air marin ; elle aurait un grand besoin de réfection.

En descendant nous avons été horrifiés à la vue de l'état du cimetière des cholériques, où le gardien (non rémunéré depuis longtemps) nous a expliqué l'abandon total de ce site par les autorités.

Nous essaierons de voir la municipalité d'Oran à ce propos. 

 

2-    SAMEDI 09 MAI 2009 A 10H

REUNION DES DELEGUES REGIONAUX DE L OUEST ALGERIEN A ORAN

 

ETAIENT PRESENTS :

Monsieur OTTOBRINI (Vice Consul d'Oran)

Monseigneur GEORGER (Evêque d'Oran invité)

CSCO NIMES : A.CANDELA (Président)- PERE L.GARCIA -  M.CAMPELLO -  O.MUNOZ DOMENECH -  CH.PERROTET -  H.TROUPEL.

CSCO ALGERIE : M.LALAOUI (Vice Président CSCO à Oran) H.HAMIDOU (Oran) A.BERRAHOUI (Tlemcen) K.OUARAD (Oran) M.TAB (mascara) M.MANKOUR (Ain Temouchent) - A.BOUZIANE (Saïda) B.BENTABET (Saïda) A.TAYEB BEY (Mostaganem) K.BENREKRISSA (Mostaganem) M.BENBIGA (Tiaret, Frenda) M.MEHDI (Sidi Bel Abbes) A.OUICI (Sidi Bel Abbes) A.ADJIR (adj.maire Sidi Bel Abbes, invité) M.SAFFA (relizane) F.AMMARI (représentant de l'ASCA en Algérie)  - A.KHELIFATI (entreprise chargée des regroupements en Algérie).

Antoine Candela remercie toutes les personnes présentes, de s'être déplacées, et souhaite que notre séance de travail puisse réconforter l'ensemble de notre collectif sur l'avancée de notre mission.

Il donne la parole aux délégués afin que chacun puisse nous informer de ses actions et de leurs résultats.

AIN TEMOUCHENT : M Mankour  est une nouvelle fois intervenu auprès de sa mairie pour demander la reconstruction du mur d'enceinte. Ce travail a commencé le 8 mai.

Il demande une  intervention officielle du CSCO auprès des autorités institutionnelles et locales pour que les gardiens de cimetières  aient une meilleure rémunération. (Rapport et photos remis)

CORNICHE ORANAISE :

MERS EL KEBIR : Mur d'enceinte à réparer la mairie a été alertée. Désherbage souhaitable, le gardien  du cimetière militaire  surveille aussi le cimetière civil  mitoyen.

BOUSFER  Bien entretenu  (pas de rapport écrit pas de photos)

TLEMCEN : Les cimetières chrétiens et juifs sont bien entretenus (pas de rapport écrit, pas de photos)

TIARET - FRENDA : (rapport et photos).

FRENDA : mur de clôture trop bas (1m) doit être élevé à 2m, cimetière à proximité de la ville d'où quelques dégradations ; la commune a entamé le nettoyage et la réfection du mur, des arbres vont être replantés, autour du cimetière  des actions similaires ont été entreprises  pour celui de Takhmaret.

Travaux nécessaires : relever les murs, désigner un gardien, sécuriser les accès;

TIARET : 5 communes ont été visitées : Ain el Hadid, Ain Kermès, Medrissa, Melakou,

En ce qui concerne les  cimetières de la commune de MEHDIA, RAHOUIA, SOUGUEUR, Nous n'avons pu les visiter pour des raisons de coùt du transport lié à l'éloignement.

SIDI BEL ABBES : Les 2 cimetières sont entretenus et le gardien est rémunéré par la mairie.

Un projet de route devrait amputer le cimetière  catholique sur 300m de long et 30 de large.

Les carrés du fond devraient être rendus à la municipalité et les sépultures regroupées. Les plans définitifs ne nous sont  pas encore communiqués mais environs 1300 à 1400 tombes sont concernées.

Le vice consul Monsieur OTTOBRINI, intervient pour expliquer que cela était inévitable  car cette bretelle  qui relie  SIDI BEL ABBES à l'autoroute Est/ Ouest qui traverse  l'Algérie  du Maroc à la Tunisie  est d'utilité publique.

Nous suivons de près cette affaire et vous tiendrons informés du suivi de ces travaux.

Un projet de regroupement des sépultures vers l'ossuaire de Sidi Bel Abbes concerne les communes suivantes : Tighalimet, Sidi Ali Benyoub, Tabia, Boukhanefis, Sidi Lahcen, Sidi Khaled, Lamtar, Hassi Zahana, Ben Badis, Bel Arbi, Sidi Hamadouche, Ain El Berd

Nous serons là aussi vigilants à ces opérations et vous tiendrons informés.

MASCARA : (pas de photos)

Il a été mis en place 12 correspondants locaux dans les communes de St André, Froha, Tizi, Thiersville, Dublineau, St Denis du Sig, Palikao, Maoussa, Perrégaux(2), Ain Fékan (2).

Ces personnes contrôlent l'avancement des travaux, interviennent auprès des maires pour l'entretien et l'aide des gardiens, et surtout sensibilisent les populations pour la préservation des sites. Ces collaborateurs sont habilités à recevoir des pèlerins afin de les guider pour toutes visites, Tout cela se fait bénévolement.

MOSTAGANEM : rapport et photos

Le recensement de la willaya démontre qu'il existe 32 communes et  22 cimetières (liste en notre possession)

Mostaganem : 1 gardien mais pas de désherbage, des tombes délabrées

Masra, Hassi mamèche, stidia, besoin d'entretiens délabrés

Bouguirat, Ain Nouissy,Fornaka : état catastrophique profané

Sirat, Kheir Edine Sayada,Mazagran, bon état rien à signaler

SAIDA : Rapport et photos

Les cimetières de Saïda Juif, et Chrétien sont entretenus, mais il faudrait aider au desherbage des sépultures à voir avec le gardien.

Par contre ceux d'Ain El Hadjar et de Franchetti en très mauvais état pour ce qu'il en reste seront regroupés sur Saïda dans le reliquaire déjà existant. Quant au cimetière de Charrier il n'existe plus.

 

 

RELIZANE : 1 rapport pas de photos

10 Communes visitées : Ferry, St Aimé, Inkerman, Mendes, Moussa, Renault, Chinihaut, L'hilhil, Lahlef (slim) plus les cimetières juifs et chrétiens de Relizane.

La plupart de ces cimetières sont très dégradés et dépourvus de gardiens.

Le village de Lahlef a été englouti par la construction du barrage, les populations ont été déplacées.

Il est urgent de regrouper ces cimetières ou de recouvrir d'une dalle de béton  et mettre une stèle de mémoire.

ORAN TAMASOUHET

Les travaux de regroupement sont terminés, le mur de séparation doit être construit, un nouveau gardien a été nommé et Hamidou nous confirme que dès que la sécurisation du site

sera en place nous pourrons procéder au nettoyage du cimetière, nous restons attentifs à la suite des travaux.

Suite à quelques interventions sur le fonctionnement de la délégation Algérienne, au cours desquelles M Mankour a déploré le manque de communication, et de disponibilité du vice-président Algérien, il a été décidé que, Monsieur Lalaoui, et Monsieur Soualah Hamidou, devront réunir tous les 2 mois les délégués afin d'harmoniser les actions et surtout de rendre compte des difficultés qu'ils peuvent rencontrer.

Une salle de réunion de l'évêché d'Oran sera mise à leur disposition.

Ch. Perrotet en concertation  avec Monsieur Lalaoui et M Soualah Hamidou convoquera les délégués.

Les délégués Algériens  nous demandent d'intervenir  auprès des wallis (préfets), afin d'officialiser les délégués régionaux algériens, dans leur mission.

Ch Perrotet se chargera de cette action.

Monsieur Mehdi Mohamed, Maire de Sidi Bel Abbès et délégué du CSCO, promet d'intervenir auprès de tous ses collègues Oraniens responsables de mairies, pour les sensibiliser sur le problème des cimetières et de leur entretien, mais aussi du rapprochement des deux communautés.

Antoine Candela se chargera de contacter  M Zekri afin de faire remonter l'information au plus haut niveau du gouvernement algérien.

Monsieur Khélifati Directeur Général du G7 International, ayant procédé à l'ensemble des regroupements en Algérie, loue le remarquable  travail accompli par notre association et  note que  c'est la 1ère fois qu'il rencontre un collectif aussi bien structuré et surtout aussi efficace que le CSCO tant dans sa réactivité que son sérieux pour traiter des dossiers très sensibles.

Mgr Georger (évêque d'Oran) rappelle qu'il a souvent été présent et toujours de façon inopinée lors des exhumations  et que celles-ci ont toujours été menées dans la dignité et le respect de nos morts. Aucun engin mécanique n'est entré à Tamasouhet, il n'en a jamais vu.

Mgr Georger signale la présence de statues et objets pieux qui risquent de disparaître.

Peut- être pourraient-ils être rapatriés en France afin d'orner nos cimetières églises ou sanctuaires.  

Monsieur Ottobrini prend  la parole en affirmant que le maximum a été réalisé  avec  l'enveloppe budgétaire allouée, et que celle-ci est épuisée.

Il sera inévitable de regrouper tous ces petits cimetières, car l'état algérien ne pourra pas les entretenir et l'expansion démographique demande de plus en plus d'espace. Il serait opportun que la communauté Pied Noirs de France travaille avec l'état français qui devrait allouer une nouvelle  enveloppe dans les années qui viennent.

Le consistoire juif a accepté l'exhumation des sépultures juives à Relizane et oued el Djama, fait très rare.

Le CSCO, a déjà contacté une dizaine d'associations de Pieds noirs qui ont adhéré à notre action. Nous continueront notre mission  de communication et solliciterons d'autres groupements afin de les associer à notre devoir de mémoire.

La séance est levée à 13h30.

A 14h30, Huguette Troupel et Christian Perrotet ont reçu individuellement chaque délégué  afin de leur signifier leurs actions à venir, et aussi établir un défraiement équitable

L'éclatement du groupe s'est effectué vers 17h30

Nous avons ensuite aimablement été invités par Mgr Georger à l'évêché où le père GARCIA à célébré une messe dans la petite chapelle à notre intention.

 

3-    DIMANCHE 10 MAI 2009 ORAN TAMASOUHET 16 Heures

Cérémonie de ré-inhumation des sépultures regroupées.

Les regroupements étant terminés une cérémonie officielle a été organisée

Etaient présents : le Préfet d'Oran, le Maire d'Oran Le Consul Général et le Vice Consul de France à Oran, les représentants des Français d'outre mer, In Memoriam, l'ASCA, la délégation du CSCO et nombre de pèlerins. Le représentant de la communauté juive a tenu à assister à cette cérémonie au cours de laquelle Mgr Georger a béni tous les reliquaires aidé par le Père Garcia.

Des gerbes ont été déposées par les autorités civiles

Cette cérémonie très émouvante a été empreinte de recueillement, de douleur mais aussi, la fierté d'avoir contribué à donner à nos aïeux une toute dernière sépulture décente qui sauvegardera la mémoire de notre communauté.

A la suite de cette cérémonie Ch. Perrotet a demandé des précisions à :

Monsieur KHELIFATI directeur du G7

Monsieur SOUALAH HAMIDOU délégué du CSCO sur le cimetière de Tamasouhet

Monsieur Mecheri Ancien directeur des pompes funèbres.

En ce qui concerne les 7 carrés (et non 8) annoncés vides : les carrés :

74,  79, 80, 81, 82, 83, 84. Qu'entendez-vous par carré vides, des carrés spoliés ?

Vandalisés ?

 Réponse  unanime  des 3 interlocuteurs (interrogés séparément) "ces carrés n'ont jamais été utilisés ce sont peut être des tracés (préparé à recevoir) mais pas ouverts"

Aucune pièce écrite ou dite de sondage n'a été retrouvée ; dont acte.

Après recoupement de chaque informateur, il semble que nous pouvons donner crédit à ces affirmations. Si quelque personne peut fournir une preuve tangible du contraire, nous leur demandons de nous les fournir pour enquête sur place.

A la question : "est-il possible de rouvrir pour exhumation des restes mortels dans les reliquaires " ? M. KHELIFATI répond que les ossuaires ont été scellés et qu'il n'est plus possible d'extraire quoi que ce soit de ces lieux. Ici reposent DEFINITIVEMENT les restes mortels des sépultures exhumées.

M KHELIFATI  remet au CSCO 4 répertoires où sont consignées toutes les exhumations des sépultures, et leur rangement dans les reliquaires.

Nous tenons ces renseignements à la disposition de chaque adhérent.

Après cette cérémonie nous avons tous été aimablement conviés à un vin d'honneur offert par le Consul Général de France à Oran.

Le CSCO peut revendiquer une part de la réussite de ces opérations et en être fier,

LUNDI 11 MAI 2009 A11H

 Reprise de l'avion vers Marseille pour Huguette Troupel Christian Perrotet et le père  Laurent Garcia la tête pleine de ces émouvantes images.

 

Huguette TROUPEL                                                                              Christian PERROTET