Dimanche 05 février 2006

Roubaix : suite à la stèle en hommage aux harkis souillée

Communiqué de presse de Khader MOULFI

Suite au " vandalisme abject et pleutre " (perpétré dans la nuit du 26 au 27 janvier dernier), de la " stèle érigée en hommage aux harkis ", par la Ville de Roubaix, passé sous silence, quasi-total, étatique, politique, démocratique et médiatique, la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis appelle à un rassemblement (suivi d'une marche jusqu'à l'Hôtel de Ville) le samedi 11 février 2006 à 15H30 (devant le Monument aux Morts) à Roubaix !!!

Ces " évènements très préoccupants " ne sauraient être dissociés, de la récente " polémique outrancière et tous azimuts ", autour de l'alinéa 2 de l'article 4 de la Loi du 23 février 2005 (destiné, également, à accorder une place éminente, dans les manuels scolaires, à l'histoire dramatique et occultée des harkis), au cours de laquelle certains " revanchards anti-harkis " (anciens porteurs de valise du FLN et/ou assimilés, nationalistes pro-FLN franco-algériens et/ou immigrés résidents dans notre territoire, pseudos historiens révisionnistes et négationnistes mettant leur idéologie au-dessus de la déontologie, ) ont saisi, cette " aubaine ", pour en découdre, une fois de plus, avec les harkis et leurs familles, en incitant à la haine et à la violence, à l'encontre des rapatriés d'origine Nord Africaine (RONA), par leur " stigmatisation abusive et permanente ", en créant un " amalgame douteux et dénué de tout fondement " entre la " colonisation et la décolonisation " et le " règlement partiel du rapatriement dégradant, inhumain et discriminatoire des harkis et leurs familles ".

Néanmoins, il convient de rappeler que ces " incidents affligeants et honteux " sont, relativement, fréquents puisqu'il y a, à peine quelques mois de cela, des " tombes ", exclusivement, de RONA (à l'origine d'une perfide sélection délibérée et préméditée par les protagonistes de ces initiatives veules et inqualifiables), ont été " profanées ", dans le cimetière municipal, de la Ville de Hem (affaire très peu médiatisée, elle-aussi, en son temps et, objet du mépris des politiques et des pouvoirs publics) !!!

Force est de constater que les harkis et leurs familles sont victimes, dans une indifférence quasi-générale, d'un " triple racisme " (l'un aux faciès très basique, l'autre de la part des ressortissants algériens et franco-algériens et, enfin, par les plus hauts indignitaires du FLN algérien dont le despote BOUTEFLIKA se permettant de nous injurier, en toute impunité, sur notre propre territoire) !!!

La " communauté harkie " n'entend plus, dorénavant, continuer à subir, de telles " persécutions ", au sein de notre propre pays, et de rester, ad vitam aeternam, les " laissés pour compte de la république " et, en conséquence, notre collectif exhorte, tous les " républicains démocrates ", à soutenir, notre présente initiative, car nous sommes hostiles aux " atteintes de quelque nature que ce soit contre l'intégrité, la mémoire et l'honneur de nos parents vivants ou défunts " !!! Enfin, nous déplorons l'absence de " réactions significatives et tranchées ", de la part de l'Etat et de ses services, des politiques de gauche comme de droite, des " professionnels de la citoyenneté et autres droits de l'hommiste subventionnés ", ...

Khader MOULFI

Porte-parole et coordinateur de la coalition nationale des harkis et des associations de harkis
- Collectif apolitique et militant pour la justice et la réparation envers les harkis et leurs familles - Roubaix.